Libérons l’Alsace

unserland flag animé

Libérons l’Alsace

Unser Land est le mouvement de ceux qui croient en l’Alsace et veulent lui donner un avenir institutionnel, économique,    culturel.

En quelques mois, nous sommes devenus le troisième parti     d’Alsace et chaque jour nous sommes plus nombreux.
Prenez votre avenir et celui de l’Alsace en main, rejoignez-nous !

Pour télécharger le tract « Libérons l’Alsace » au format PDF,
cliquez sur ce lien –> tract A5

RETROUVER NOTRE RÉGION ALSACE :
C’EST LE MOMENT DÉCISIF !

Mir welle jetz unser Elsass zeruck !

Fermeture d’hôpitaux, fusions de fédérations sportives et culturelles, réduction de subventions aux associations, menaces sur le service public, attaques sur le droit local et l’enseignement religieux, suppression du régime local d’assurance maladie… Le gouvernement socialiste, les préfets, Philippe Richert (LR) tentent d’effacer aussi vite que possible l’Alsace de notre vie quotidienne, depuis les plaques d’immatriculations en passant par les manuels scolaires.

Avec la nouvelle assemblée nationale qui sera élue en juin prochain, nous pouvons enfin mettre un terme à cette destruction systématique. C’est le moment décisif, ne le laissons pas passer. Pour retrouver la région Alsace et lui donner son autonomie de décision, élisons des députés courageux qui feront entendre clairement la voix de l’Alsace et de voter une loi. Nos candidats n’ont pas de compte à rendre à Paris : ils ne reculeront pas et défendront les intérêts des Alsaciens.

DONNER LA PAROLE AU PEUPLE ALSACIEN

Denn mir wisse was mir welle !

Passages en force, article 49/3, verrouillage de la vie politique, centralisme forcené, affaires… la France prend le visage d’une république bananière à la dérive. Face à cela, les médias et les partis nationaux nous proposent des hommes et des femmes « providentiels » prêts à tout changer… sauf ce système centralisé et dirigiste. Il n’est plus acceptable de signer des chèques en blanc aux élus. Lorsqu’ils le souhaitent, les électeurs doivent avoir la possibilité de s’exprimer par référendum sur toutes les décisions importantes, que ce soit à l’échelon alsacien (GCO, Fessenheim…), hexagonal ou européen. Moralisons la démocratie, mettons fin à la politique professionnelle, au cumul des mandats et aux abus des préfets.

SE RÉAPPROPRIER NOTRE IDENTITE

Unsri Sproch isch unsri Seel un unsri Zuekunf

L’Alsace est de langue germanique depuis plus de 15 siècles. Notre langue est un  élément central de notre culture, une fierté, une ouverture sur le monde rhénan ainsi qu’un formidable atout économique. Nous devons assurer sa transmission à nos enfants et aux nouveaux arrivants. Or, aujourd’hui, notre langue est gravement menacée et réclame une aide rapide et massive. Finissons-en avec la poltronnerie des élus en place qui se contentent de sau- poudrages palliatifs. Nos candidats seront au moins aussi efficaces que nos amis basques où 40% des  élèves sont aujourd’hui scolarisés en enseignement bilingue (contre 10% en Alsace !). Quant on veut, on peut.  Nous devons également assumer notre  héritage culturel européen, mener une politique volontariste d’intégration et donner à tous les peuples d’autres perspectives que celles de l’immigration.

 

REVENIR AU SENS DES RÉALITÉS

Halfe, die wo  do schaffe

Ce n’est pas le travail qui manque, ni les solutions, ni les bonnes volontés: c’est le courage de regarder les choses en face et de les mettre à plat. L’économie est minée par un code du travail incompréhensible, par des inégalités flagrantes et une dévalorisation du travail. Employés, artisans, indépendants, PME : soutenons ceux qui font vivre nos territoires. Redonnons au travail manuel ses lettres de noblesse. Mettons fin aux passe-droits, luttons  contre la fraude, la concurrence déloyale et l’évasion fiscale des grandes entreprises . Donnons une chance à ceux qui veulent investir et travailler chez nous. Soutenons l’économie locale et solidaire.

La mondialisation incontrôlée menace également notre environnement. Les ressources naturelles ne sont pas inépuisables. Nous devons les gérer en bons pères de famille pour préserver notre cadre de vie et celui de nos enfants, mais également réduire notre dépendance aux importations.

libérons l'alsace

Une réflexion sur « Libérons l’Alsace »

  1. Excellent votre tract, bien présenté et avec un bon argumentaire ! Les fondamentaux de notre lutte et tout ce qui fait notre différence par rapport aux partis stato-nationaux y figurent !
    Pour le coup, il apparaît clairement que c’est bien nous les « anti-système » !!
    Bravo aux concepteurs et aux rédacteurs de ce tract !
    E freies un demokratisches Elsass ! Am End wäre mr ‘s doch schaffe ! Bernard Wittmann

Les commentaires sont fermés.